LONDRES (AFP) - Une Britannique qui a fêté ses 105 ans cette semaine a attribué sa longévité à son célibat, imaginant que les relations sexuelles impliquaient avant tout "beaucoup d'embêtements".

"Les gens me demandent si je suis homosexuelle et je réponds que non", a expliqué à la presse Clara Meadmore, qui a fêté son anniversaire à la maison de retraite de Perran Bay, dans le sud-ouest de l'Angleterre, en s'autorisant un peu de vin.

"Je n'ai simplement jamais été intéressée par le sexe", a-t-elle expliqué. "J'imagine que ça implique beaucoup d'embêtements et j'ai toujours été occupée par d'autres choses".

Née en Ecosse en 1903, Mme Meadmore a vécu au Canada et en Nouvelle-Zélande avant de rentrer vivre en Grande-Bretagne dans les années 20, où elle a travaillé comme secrétaire notamment.

Elle a servi sous les couleurs britanniques en Egypte pendant la Seconde Guerre mondiale, et coule une retraite paisible avec ses chats depuis 40 ans en Cornouailles.

Source