123

Il répètait que le sexe est « the biggest nothing in all the times » (le rien le plus énorme de tous les temps)

(Cité par Dominique Frétard, « no sex please, Vers une quatrième indentité sexuelle » Le Monde 2, 16 juillet 2005)